Les Créatures de la Forêt

Blogues

Les Créatures de la Forêt

Il y a longtemps, quand l'homme était un nouveau venu sur la planète, la Terre appartenait aux créatures de la forêt.

Il y a longtemps, quand l'homme était un nouveau venu sur la planète, la Terre appartenait aux créatures de la forêt. Par créatures de la forêt, entendez les gnomes et les elfes, les fées, lutins, ogres, trolls ... Ils la surveillaient et prenaient soin d'elle. Aussi, ils jouaient, dansaient et chantaient. En plus de soigner les animaux blessés, ils résolvaient les disputes entre les espèces. Ils s'asseyaient sur les champignons pour discuter des questions d'importance. Ainsi était le monde à la naissance de l'humanité.

La découverte de l'agriculture.

Puis, l'homme a découvert l'agriculture. Avec elle, la civilisation a prospéré et s'est développée. Les forêts garantissaient l'approvisionnement en bois, tandis que les champs étaient utilisés pour la culture et les pâturages. L'humanité s'installait. Dans un premier temps, cela n'était pas un problème. Il n'y avait pas beaucoup de gens et tout le monde considérait comme normale de louer quelques hectares et de faire avec eux tout ce qu'ils voulaient. Certains ont même décidé d'aider à cette modernisation. Les gnomes ce sont déplacés vers les granges pour aider aux tâches de jardinage. De nombreux trolls ont estimé que les tas de fumier étaient un changement pour mieux et ont décidé de rester. Les autres créatures de la forêt se retirèrent sur des terres isolées.

La domination de l'homme se fit de plus en plus sentir et les forêts sont devenues de plus en plus petites. Les êtres ont commencé à se regrouper dans les forêts, alors que dans la civilisation, la situation s'empirait. Les agriculteurs ont pensé qu'ils pouvaient augmenter leur production et leur productivité. En fait, ils ont tué le sol. Les gnomes ont fui et les trolls sont restés. Maintenant, il reste très peu de surface vierge qui continue à diminuer à une vitesse incroyable. Il n'y a tout simplement pas assez de place pour toutes les créatures des bois. Où sont-elles allées ?

L'homme s'est déconnecté de la mère Nature.

L'homme a échangé son lien avec la terre contre la déforestation avec des machines, transformé les vaches en machines à lait, les poules en fabrique à œufs. Nous avons le sentiment que ce sont les forêts, les créatures, les esprits et les paysages sauvages qui sont la raison pour laquelle les arbres, les rochers, les rivières, les ruisseaux, les oiseaux, les serpents, les ours et les grenouilles ne parlent plus avec nous. Cela se faisait, comme en témoignent les premiers récits des Amérindiens, des Hindous, des Africains et les histoires bibliques. Nous ne sommes plus là pour le faire. Chaque déforestation et chaque massacre nous éloignent de notre monde de rêve. Réunification difficile, mais encore possible? Quelque part, non loin d'ici, dans le monde réel, les forêts anciennes existent encore; les buffles se promènent dans les prairies, le ciel est rempli de condors, les cerfs jouent avec les antilopes...

Quelque soit le lieu où il y a un espace vierge dans notre monde de rêve, il y a encore un lien solide, les ponts, les tunnels et les portails. De temps en temps, un voyageur va se perdre dans l'immensité et pourra se retrouver dans le monde réel. De retour le lendemain constatant que plus de cent ans sont passées ou même pour ne pas revenir du tout.

Connexion.

Il y a aussi d'autres connexions éphémères, comme les ruisseaux et cascades où vous pouvez encore entendre les voix de l'autre côté, lors d'une écoute attentive. Quand ils s'asseyent près de ces eaux, les créatures entendent nettement des hurlements stridents. Alors que nos enfants peuvent voir leur monde dans leurs rêves, leurs enfants à eux voient notre monde dans leurs cauchemars.

Parfois, des agents de l'autre côté infiltrent notre monde dans une tentative de hâter la réunification. Croyez-le ou non, ils aimeraient nous retrouver. Plus souvent qu'on ne le pense, ils envoient des âmes dans notre monde afin de les faire naître, comme des bébés humains. D'ailleurs, il y en a beaucoup par ici en ce moment... Ils cultivent des jardins, vivent avec les Indiens, ouvrent des centres de recyclage, commencent des révolutions, en sensibilisant les jeunes et en écrivant de la poésie...

Liaison

La transition de leur monde pour le nôtre n'est pas facile. Elle implique des rituels et des incantations. Au début, ils peuvent ne pas se faire une idée de ce qu'ils sont. Ils peuvent ou pas parvenir à le découvrir. Ils savent, cependant, qu'ils sont différents des autres. Ces êtres savent que ce monde ne leur appartient pas. Ils se rappellent vaguement de quelque chose de mieux, où tout fonctionnait comme il se doit, où l'amour et la magie avaient le pouvoir de guérir.

Les créatures de la forêt voient des choses que d'autres ne peuvent pas voir, entendent des choses que les autres n'entendent pas, sentent des choses que les autres ne sentent pas et savent des choses que les autres ne savent pas. Ils vont adorer les humains individuellement, mais passeront des moments difficiles avec l'humanité dans son ensemble. Ils ont beaucoup d'amis proches dans ce monde, mais seront souvent seul.

En raison de leurs souvenirs avec l'autre côté, le monde leur parait comme un fantastique orgue à vapeur avec seulement quelques notes sur son clavier. En raison de cette petite lacune, la musique sonne faux, les chevaux entrent en collision les uns avec les autres et les enfants ont peur, ils sont meurtris et pleurent.

Vous les avez vus?

Les créatures de la forêt passent beaucoup de temps avec les enfants et les animaux.
Ils deviennent ivrognes ou amis de la drogue, jardiniers organiques, des charpentiers, des fous, des magiciens, des jongleurs et des clowns, des physiciens lunatiques ou des peintres et designers brouillons, des voyageurs et des vagabonds.
Ils se déguisent avec des couleurs vives, chemise bariolée, ou tout en noir.
Ces agents infiltrés fument trop ou boivent trop. Ils mangent seulement de la nourriture macrobiotique... Ils sont fréquemment accusés de vivre dans leur monde de fantaisie. Les êtres passent trop de temps à faire l'amour ou à penser à ce sujet. Ils sont de grands amants (même les trolls).
Ils parlent à des objets inanimés et ont les yeux plus brillants que tout le monde.

Les solutions semblent évidentes, mais personne ne les entend!

Les créatures espèrent que leur magie fonctionne dans le monde et que leur amour guérit. Souvent, sans s'y attendre, ils sont écrasés par ce même monde. Ils visitent les endroits où existent encore des liens, des rapports étroits: les chutes d'eau, les montagnes, l'océan, la forêt. En attirant tout le pouvoir qu'ils ont, parfois la magie se produit. Tout devient merveilleusement facile et les enfants ont des rires, des chansons et même des barbes à papa. Alors que le reste de l'humanité est occupé à trouver une façon nouvelle plus efficace pour vider les ordures sur la Terre en appuyant simplement sur un bouton, eux veulent la sauver, centimètre par centimètre.
Enfin, ils partagent la conviction commune que ce sont les seuls êtres ayant la santé mentale dans un monde de fous.

00

Plus d'entrées de blog

thumbnail

Blogueurs récents

thumbnail José Cordeiro
Publications: 9
Nombre d'évaluations: 0
Données: 29/12/18