Dans la Permaculture, le concept de zones ou de secteurs est  fondamental. Il y a six zones à prendre en compte dans le design en  permaculture: ce sont des surfaces de terre (grandes ou petites)  organisées en fonction du temps dont nous disposons pour les travailler.  Dans leurs formes les plus simples, les zones de Permaculture sont des  cercles concentriques, mais elles peuvent aussi prendre d’autres formes.  Les zones sont dessinées en fonction de l’espace disponible et des  caractéristiques spécifiques que nous tenterons de créer.

Zone 0 – C’est la zone de notre maison, le lieu de  résidence. Cependant, nous pouvons, et nous devons nous considérer  nous-mêmes comme Zone 0 et appliquer la Permaculture à nos vies.

La zone 0 peut comprendre une serre, attenante à la maison, qui peut  servir à l’isolation naturelle et fournir de la nourriture pour la  cuisine. Elle doit comporter des plantes d’intérieur et des plantes  d’extérieur, des animaux, etc. A mon avis, une bonne conception doit  tenir compte de la quantité de lumière qui pénètre dans la maison, de  grandes fenêtres vont résoudre ce problème et en même temps, nous  permettre d’observer le jardin/les terres aussi souvent que possible.  Votre maison doit être un refuge et un lieu de détente, c’est vitale  pour toutes les familles.

Fréquence: Très fréquente – visites quotidiennes.

Zone 1 – C’est la zone de votre jardin/terre qui  nécessite plus de temps et d’énergie pour l’entretien, elle sera, en  général, à une distance jusqu’à 15 ou 20 mètres de la maison.

Il est logique de projeter cette zone pour qu’elle soit  fonctionnelle, car normalement on visite cette zone plusieurs fois par  jour, que ce soit à l’avant ou à l’arrière de la maison. Dans ce  secteur, nous planterons les légumes annuels et les herbes aromatiques,  nous pouvons y construire une serre pour les plantes nouvelles, mettre  de petites zones de compostage (y compris le lombricompostage), un petit  étang et des animaux domestiques. Souvent, cette zone est clôturée pour  être protégée contre les prédateurs. C’est le premier endroit qui doit  être développé dans le cadre de votre dessin en Permaculture.

Fréquence: fréquente – visites quotidiennes.

“Si vous avez besoin d’herbes aromatiques pour le déjeuner et que  pour les atteindre la rosée mouille vos pantoufles, c’est qu’elles ont  été placées trop loin de chez vous.” Bill Mollison

Zone 2 – Cette zone est située plus loin de la  maison. Dans ce secteur sont cultivés les légumes les plus grands, les  plantes annuelles et vivaces qui ont besoin de peu d’attention, les  grands arbustes et des arbustes à fruits, les petits arbres fruitiers,  peut-être un étang ou un petit espace avec des fleurs sauvages, des  zones de compostage et des animaux domestiques, tels que les poules et  les abeilles. Cette zone peut s’étendre jusqu’aux chemins fréquemment  utilisés pour atteindre les autres zones visitées, comme une grange ou  un grand lac.

Fréquence: Visite tous les jours.

Zone 3 – C’est l’endroit idéal pour un secteur  boisé, châtaignier, de grands bassins, barrages, souches pour la culture  des champignons, les cultures commerciales (à considérer), les granges,  les grands arbres utilisés comme brise-vent et d’autres composants qui  ne sont utilisés que quelques fois dans l’année.

Fréquence: visite hebdomadaire ou mensuelle.

Zone 4 – Tout le monde n’aura pas une zone 4 c’est  une zone principalement utilisée pour le pâturage du bétail (moutons,  chèvres, vaches, cochons). Elle est également faite pour ramasser du  bois et pour les cueillettes sauvages. Elle est considérée comme presque  sauvage.

Fréquence: Visite mensuelle ou annuelle.

Zone 5 – C’est le secteur sauvage, un endroit  d’union avec la nature, d’observation et d’étude de vos modèles  naturels. C’est un lieu pour se ressourcer, faire le vide et se laisser  porter par la supériorité de la nature, à laquelle nous appartenons.  Ici, nous n’intervenons pas.

Fréquence : le plus possible.

zonas

Les  zones de Permaculture sont un excellent moyen pour commencer à penser  comment la pratiquer à l’endroit où vous habitez. Quand elle sont  projetées correctement, elles aident aussi à gagner du temps, de  l’énergie et de l’argent.

Image: www.organicgardener.com.au