La nature est une organisation avec un aspect physique et un  aspect spirituel: c’est un être entier. La planète est un être vivant,  c’est l’organisme dans lequel nous vivons. Par conséquent, nous sommes  une partie de celui-ci.

Pour établir une relation parfaite avec la nature, il est nécessaire  de retrouver la valorisation consciente de ce que nous recevons de la  terre, d’avoir une pleine conscience que c’est la terre nous donne la  nourriture, l’air, l’eau et la vie. Nous savons qu’une attitude  arrogante envers la nature est destructive et que c’est cette attitude  qui est la cause de tant de souffrances actuellement …

La Spiritualité de la Nature.

Nous ne respectons pas notre mère la terre! Elle est traitée comme un  objet, une chose sans conscience, nous ignorons sa spiritualité, son  coeur, son corps. Cependant, dans les temps anciens, les éléments  étaient vénérés avec grand respect et amour. Nous remerciions pour la  nourriture; au petit matin, on saluait les animaux, les arbres, les  rivières; on demandait pardon aux animaux qui étaient chassés, en  expliquant que ce sacrifice permettrait d’alimenter toute la tribu; on  demandait pardon à l’arbre qui était coupé, en expliquant que son  sacrifice allait permettre à la tribu d’avoir chaud. Cette conscience  spirituelle est la spiritualité de la nature.

Quand nous nous apercevons que nous sommes les enfants de la nature  et non les seigneurs de la planête, notre attitude change. Ainsi, nous  ne pouvons pas tomber dans l’arrogance de croire que nous sommes  propriétaires des animaux, des graines ou de la planète. Nous sommes  seulement une espèce entre toutes celles qui existent. Nous sommes un  corps collectif, nous ne sommes pas des individus isolés. Nos actes  affectent notre milieu ambiant: nous faisons partie de cette conscience  collective, nous ne pouvons continuer à ignorer notre interconnection  avec la planète.

Signes de la vie intelligente

Je reste en silence et je découvre, une intelligence non humaine qui  n’a pas d’yeux ni d’oreilles, mais qui sent, s’aperçoit et a de la  mémoire. L’arbre me dit “je suis vivant, je cherche de la nourriture  dans le sol, j’éparpille mes racines, j’ouvre mes feuilles pour capter  la lumière et l’énergie du soleil et ceci est une forme d’intelligence.”

Les plantes disent… “j’identifie des concurrents à proximité et  j’altère mes modes de croissance pour faire la compétition avec les  autres plantes. J’ai de la famille, des parents et je reconnais quand je  suis proche d’eux. Je me comporte de manière bien différente aux côtés  de mes parents ou à côté d’étrangers. Si ce sont des parents, je n’entre  pas en compétition: à travers mes racines, je divise le territoire de  forme égale. Je dors, je me réveille et je regarde la lumière avec mes  feuilles.